#PayeTonUterus

Je n’aime pas les # en général. Je les trouve parfois déplacés, parfois insultants parfois je m’en fous juste.

Sauf aujourd’hui. Je vois un #PayeTonUterus, je clique dessus, je pense que je vais encore m’énerver pour rien. Je m’attends à des connards/connasses qui balancent des “yo ma chatte #PayeTonUterus !” ou autres… et je suis… agréablement surprise et même mieux. Soulagée.

J’avais 15 ans à l’époque. Je voulais la pilule parce que mes règles c’était juste l’horreur : bain de sang, maux de ventre (j’en hurlais de douleur), pas régulières donc on sait jamais quand arrivera la surprise mensuelle etc… Et donc, ma mère, en toute bonne mère, me sort “bah vas voir un gynéco”. Faut choisir. Je connais pas. J’ai peur de montrer ma foune (et le reste). Je choisis une femme.

Je suis toubibophobe. J’ai une peur panique des toubibs, des blouses blanches. Me demandez pas pourquoi, j’en sais rien. J’ai toujours cette peur au ventre, je bafouille, j’arrive pas à parler, je baisse les yeux, j’ai envie de pleurer.

Je vais donc voir (seule) cette gynéco. Je rentre, elle me regarde de haut en bas. Me juge direct. Me met mal à l’aise. Elle me demande si j’ai déjà eu des rapports sexuels. Je réponds un oui timide. Elle souffle. Elle me demande mon âge, ma classe, ce que je fais. Me lance quelques réflexions hyper sympa genre “t’as déjà pensé à faire quelque chose de ta vie ? À part coucher je veux dire”. J’ai peur, je ne dis rien. Elle me demande de me déshabiller. Entièrement. Je suis mal à l’aise mais je m’exécute.

Et ce fût, je crois, le pire moment de ma vie. Elle m’a fait tellement mal que j’ai eu du mal à marcher pendant 3 jours. Mais comme “Oh ça va on passe toutes part là” je me dis que c’est normal.

Je ressors en pleures. Je ne dis rien à ma mère. Je ne sais pas pourquoi. Peut être par peur d’être jugée encore.

Quelques mois plus tard, je retourne la voir avec les analyses qu’elle a demandées pour la prescription de la pilule. Je lui explique que j’ai eu un rapport à risque et que le préservatif à craqué. Que j’aimerai refaire une prise de sang pour être sûre que ça va. Et là, je n’ai qu’un “ben voyons ! On me l’avait jamais faite celle là !”.

Je suis sortie avec ma prescription de pilule. Et ce jour là, je me suis dit que PLUS JAMAIS je ne mettrai les pieds chez un gynéco.

Devinez quoi ? Bah ouais de ce jour là je n’y ai plus mis les pieds. Je me dis que le jour où j’aurai mal j’irai peut être. Mais en attendant je ne suis plus suivie depuis plusieurs années. À cause d’un médecin qui ne savait pas faire son boulot.

Ce qui me rassure (pas du tout en vrai) c’est que plusieurs autres personnes ont vécu ces choses. Je pensais que le soucis venait de moi. De ma peur irrationnelle. Ma mère me disait souvent “tu te fais des films parce que t’as peur”. J’avais fini par le croire.

Finalement, si j’arrive un jour à sauter le pas et retourner voir un(e) gynéco, je pense que je ne paierai tout simplement pas la consultation s’il/elle ne fait pas convenablement son boulot. Après tout, les  clients  patients c’est nous non ?

About Kykoonn
Geek refoulée, préfère ses PC aux zumains, aime les licornes et la mirabelle liquide.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.