Les fonctionnaires c’est que des glandeurs [PART 2]

On en était au dossier de mutation qui a été accepté…

Lorsqu’on fait un dossier de mutation, il y a des priorités à mettre. Pour moi la priorité était le poste. C’était censé être un poste d’administrateur systèmes GNU/Linux option geek++. Je m’explique : en gros, adminsys mais tu as le matos pour test ce que tu veux, quand tu veux et tu mets en place ce que tu veux.

Donc sur le papier tout est parfait, et j’avais vraiment hâte d’y être. Je commence par connaître mes collègues, je suis la seule à être sur Metz, les autres sont sur des sites distants.

Au début, on s’entend plutôt bien, pas vraiment de soucis, mais pas vraiment de boulot non plus. Je demande des infos sur les applis, sur le réseau etc… infos que j’attends encore bien sûr.

Un jour le travail tombe enfin : il faut stack des switchs. Alors, étant une quiche en réseau, et ne savant même pas comment faire, je demande à un mec qui connait son boulot de me filer une formation expresse. Il me montre viteuf, j’arrive à faire ce que j’ai à faire et je renvoie pour dire que tout est bon.

Et c’est là que tout bascule. Depuis ce jour, ils ne me parlent plus et je passe de “waaa elle connaît trop biennnnn” à “putain c’est qu’une grosse merde, elle sert à rien”. J’ai pas compris pourquoi tout de suite, mais bon j’accepte l’idée et je bosse dans mon coin. Bien entendu on me refile seulement la merde qu’ils ne veulent pas faire, faut pas déconner !

Quelques mois plus tard, chef m’apprend qu’en fait, ces supers experts avaient vendu à toute la hierarchie que ces switchs c’étaient de la merde, qu’ils pouvaient pas se stacker.

Du coup j’ai trois questions qui trottent dans ma tête :

1. Pourquoi m’avoir donné ce taff sachant que je n’y connaissais rien en switchs et sachant que c’était pas “faisable” ?

2. Pourquoi me faire la gueule parce que j’ai réussi ?

3. Pourquoi, voyant que ce sont de gros blaireaux, la hierarchie les soutient encore ?

Et mon travail passa de merde à grosse merde.

Parce que oui, même si j’ai prouvé plusieurs fois mes compétences, même si j’explique clairement que leurs choix sont débiles et que je donne les infos pour qu’on avance enfin, ils n’écoutent que leurs experts… qui sont experts en tout sauf en IT.

Et le pire ? C’est que je dois assumer leurs choix débiles constamment : je propose du LVM, ils n’en veulent pas et finalement faut retailler les FS, et du coup JE dois tout me retaper, tu proposes un systèmes de sauvegardes, ils veulent pas changer le leur qui ne tient pas la route, et TU te tapes toute la merde à rattraper etc…

Donc oui, l’administration recrute, mais l’administration devrait déjà regarder ce qu’elle a en interne, afin de pouvoir coller à ses besoins au mieux… Là, nous sommes techniquement deux techniciens pour trois chefs…

Êtes-vous sûr d’avoir encore besoin d’ingénieurs ?

Ah oui… ingé dans la fonction publique, enfin chez nous c’est plutôt rigolol. Mon supérieur est un ingénieur principal. Là, logiquement, tu te dis “waaaw il a réussi tous les concours comment qu’il est trop balèse !”, ce à quoi je réponds “euh oui mais non”.

Il faut savoir que dans la fonction publique, n’est pas promu celui qui bosse, celui qui a des compétences mais bien celui qui suce et qui se fait remarquer.

Les deux personnes les plus compétentes que je connaissais ici sont parties de la fonction publique après 12 ans de bons et loyaux services sans rien avoir. Pas de passage au choix, les concours loupés de peu, pas de primes exceptionnelles etc…

Je me disais que c’était parce que tout le monde devait faire des efforts, parce qu’il y avait la crise… oh comme j’étais naïve…

En fait, les primes tombent bien pour les personnes qui sucent bien, les réductions d’ancienneté aussi… et le passage au choix, c’est magique : certains n’auront RIEN pendant plus de vingt ans de services… et d’autres seront proposés au choix pendant 2 années consécutives… alors qu’ils n’ont rien fait DU TOUT. Et donc quand on me dit qu’il y a des perspectives de carrière : oui y’en a mais uniquement si tu suces. Quand on me dit qu’il y a forcément un métier qui te convient : oui y’en a, mais seulement si t’as envie de glander et de dire “oui chef, bien chef, merci de m’avoir sodomisée à sec avec du verre pilé chef”.

Bien entendu, la vie de fonctionnaire (chef ou pas) est rythmée par les pauses café : le matin 30mn, à 10/11h : 30 mn, après manger : 30mn et vers 15/16h : 30 mn… finalement sur une journée de près de 8h (car oui nous ne sommes pas aux 35h), on peut déjà enlever 2h de pause café. Enlevez à ça les pauses facebook, twitter etc… il ne reste plus grand chose non ?

Le truc amusant, c’est que je ne fais pas ce genre de pause. J’ai ma pause de midi, et ça me suffit, mais on surveille mes pointages quand même… elle est pas belle la vie ? 😉

Et donc, comme je n’ai vraiment pas envie de retomber en dépression, je fais mon boulot… mais mon vrai boulot : donc si on me demande de faire un truc intéressant je fais, si on me refile la merde que les chouchoux ne veulent pas faire, je ne fais pas…

Et je leur rappelle par ailleurs que je suis agent du service public, je suis là pour rendre un service et non pour être la pute de petits merdeux qui se pensent tout permis.

Et sinon, je recherche activement un *vrai* poste d’adminsys dans l’Est :þ (tout autre poste est négociable bien entendu ;))

About Kykoonn
Geek refoulée, préfère ses PC aux zumains, aime les licornes et la mirabelle liquide.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.