Kykoonn chez Paul Emploi

Il était une fois, une petite kykoonn qui finissait ses études. Un bac +5, en 2009. Elle trouvait ça trop cool, enfin l’entrée dans la vraie vie active ! Jusque là, elle n’avait eu que des jobs d’été ou des jobs d’étudiant… ce qui était bien mais pas top.

2009, crise des subprimes, marché de l’emploi moisi, surtout en Lorraine… bref la joie.

Petite kykoonn va donc s’inscrire chez Steve Jobs (ouais en français ça fait tout de suite moins classe).

Inscription en ligne, jusqu’ici tout va bien. Elle cherche bien entendu un travail à côté parce que bon… pôle emploi, elle n’y croit pas (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs).

Inscription en octobre 2009, premier rendez vous en janvier 2010.

Entre temps elle a quelques entretiens mais c’est à l’autre bout du pays, ou à Paris (ouais elle adooore Paris -_-).

*Le premier rendez-vous chez Paul Emploi*

Premier rendez-vous pôle emploi, elle le prépare bien, elle a son dossier et un CV générique en français, anglais, italien et espagnol (au cas où).

C’est son tour, elle se place devant une dame assez agressive de prime abord. Mais bon, la pauvre, ça ne doit pas être évident.

– Bonjour ! Alors, vous avez un CV ?

– Bonjour *sourire*, oui bien sûr, vous le voulez en français, anglais, italien ou espagnol ?

– Nous sommes en France ici, je le veux en Français !

Kykoonn donne son CV en français parce que nous sommes en France…

La dame lit le CV, s’en va avec, puis revient…

– Je comprends pas vos études, c’est quoi ça MASTER ?

– C’est un MASTER, équivalent à un DESS, un bac +5 plus génériquement.

– Mais ça existe ça ? C’est un BEP quoi ?

– Non madame, c’est un bac +5

Elle coupe la pauvre kykoonn.

– De toute façon on s’en fout vous parlez anglais, je vais vous mettre en traduction…

– Euh non je ne suis pas traductrice, je comprends et le parle mais de là à traduire c’est un autre monde…

– Bah si vous parlez anglais vous êtes capable de le traduire !

– Mmmh ok vous faites à manger tous les soirs chez vous ?

– Oui mais je ne vois pas le rapport !

– Vous pouvez aller bosser dans un resto trois étoiles ?

– bah non ça n’a rien à voir !

– Voilà…

S’ensuit ensuite un long moment de solitude… puis la dame reprend :

– Bah écoutez, on va faire un bilan de compétences et puis voilà !

– Euh… c’est quoi ?

– Oh bah vous verrez avec la dame, moi j’ai pas que ça à faire !

L’entretien se termine ainsi, petite kykoonn rentre un peu démoralisée…

*Le bilan de compétences*

Petite kykoonn reçoit une convocation pour un bilan de compétences la semaine après son entretien avec la dame agressive… Elle appréhende un peu ce nouveau rendez vous… mais se rend à l’adresse indiquée à l’heure du rendez-vous.

Elle se présente à l’accueil du bâtiment :

– bonjour *sourire* j’ai rendez-vous à 10h pour un bilan de compétences

– Avec qui ?

Elle prend sa convocation…

– Il n’y a pas de nom inscrit dessus, je n’ai que l’heure et le lieu.

– Alors je ne peux rien pour vous, allez voir *autre adresse*.

Petite kykoonn reprend la voiture, et se rend à la seconde adresse, se présente à l’accueil…

– Bonjour *sourire crispé*, j’ai rendez-vous à 10h pour un bilan de compétences.

Elle tend sa convocation…

– C’est pas ici, vous ne savez pas lire ???

– Si si mais la dame m’a envoyée ici…

– Bah pourquoi elle a fait ça ? Je ne peux rien faire moi !

Petite kykoonn retourne à l’autre bâtiment

– Mais je vous ai dit que je ne pouvais rien faire moi !

– Je suis perdue, j’ai un rendez-vous et personne n’est capable de me dire où quand et comment, l’adresse c’est ici, je ne partirai pas sans réponse, et niveau patience vous pouvez y aller, j’suis entrainée…

La dame prend son téléphone… puis me demande de retourner dans un autre bâtiment, d’y monter à l’étage et d’attendre devant une porte.

Petite kykoonn s’exécute et attend…

La porte s’ouvre, une dame souriante en sort et demande à petite kykoonn d’entrer.

Elle lui demande son nom, puis la dame s’esclaffe de rire…

– Ah mais je comprends mieux, le rendez-vous c’est bien avec moi, mais la semaine prochaine à 14h et donc ici et pas dans l’autre bâtiment… bougez pas.

Elle prend sont téléphone, et appelle pôle emploi afin de leur expliquer l’erreur…

Et petite kykoonn repart, il faut qu’elle attende l’autre convocation…

Une semaine après, elle se rend donc au bon endroit, à la bonne heure avec la bonne personne…

Le bilan de compétences peut enfin commencer… #OuPas

– Bon avant de commencer, avez-vous un CV à jour ?

– Oui bien sûr, dit-elle en tendant son CV générique français, c’est un CV générique, je l’adapte en fonction de l’entreprise où je postule…

la dame le lit et enchaine :

– Vous savez ce qu’est un bilan de compétences ?

– pas vraiment non… la dame de pôle emploi m’a dit que vous m’expliqueriez…

– En fait, on prend votre expérience et on la transforme en compétences dans votre CV… mais votre CV n’a pas de réelle expérience à part des petits boulots…

– Ah… bah je sors de la fac, donc oui jobs d’été et jobs étudiant seulement…

– Je ne peux donc rien faire pour vous… votre CV est bon… donc je vais vous faire un petit mot pour dire que c’est inutile…

La dame donne le petit mot que kykoonn joint au dossier…

*Second rendez-vous pôle emploi*

Le rendez-vous a lieu avec une autre dame, dans une autre annexe de pôle emploi… après avoir attendu 20 minutes, une dame arrive et prend en charge la petite kykoonn…

La dame commence…

– Donc vous avez droit à un logement social, des locations de voitures, des places à tarif préférentiel pour le cinéma…

Elle continue longuement l’énumération… beaucoup trop de choses qu’une petite kykoonn ne peut pas retenir… au bout de 10 minutes d’énumération, la petite kykoonn coupe la dame…

– Mais madame… je veux juste un boulot moi…

La dame s’arrête net…

– Eh bien, euh, oui, bien sûr… eh bien il faut chercher… Vous cherchez un peu ?

– Oui bien sûr !

– Prouvez-le alors ! Vous avez des copies de courriers envoyés ?

Petite kykoonn sort son petit eee, sur lequel elle a tous ses mails envoyés aux entreprises. La dame reprend en rigolant :

– Ah mais vous croyez que je n’ai que ça à faire ? il faut imprimer et les joindre au dossier !

– Mais je n’ai pas les moyens d’acheter une nouvelle imprimante, tout est là… sauf les appels bien entendu…

– Mais comment je peux savoir que vous appelez vraiment moi alors ?

– Je ne vais pas les enregistrer quand même !

– Eh bien si !

– Euh… c’est pas un peu illégal ça madame ?

La dame regarde les mails envoyés vite fait…

– Il y en a combien ?

– Pour l’instant 272 candidatures avec CV et lettres de motivation…

– Mais vous ne postulez pas sur le site de pôle emploi ?

– euh mon profil ne rentre pas dans les cases…

– Bah voyons…

L’entretien se termine… quelques jours plus tard, petite kykoonn reçoit un courrier dans lequel il est mentionné qu’elle doit appeler un chef d’entreprise.

*Premier entretien téléphonique via pôle emploi…*

– Bonjour, j’appelle suite au poste que vous avez publié sur pôle emploi.

– Ah oui oui bien, alors allez-y je vous écoute, commencez par votre parcours puis votre expérience…

Petite kykoonn décrit donc son parcours et explique qu’elle est à la recherche un premier emploi.

– Ah c’est très bien ça, je vous situe un peu, l’entreprise est à Strasbourg mais vous pourrez travailler en télétravail, sauf 3 jours par semaine. Ensuite, votre formation permettra, en plus du job proposé, que vous vous familiarisez avec la compta de la société et le marketing, c’est parfait ! Pour le logement, ne vous tracassez pas, vous viendrez dormir chez moi !

– Euh… donc, sysadmin + comptable + marketing… ok pour combien ?

– Faut pas trop en demander, c’est rare une opportunité pareil ! Mais j’irai pas au delà de 1800€ brut par mois !

Bref… inutile de préciser la déception…

*Second entretien via pôle emploi…*

La petite kykoonn reçoit un courrier pour un poste de professeur d’italien, et une pour professeur d’anglais. Elle appelle donc le numéro pour les deux postes et la priorité va au professeur d’italien… C’est parti pour un rendez-vous au rectorat.

Elle y arrive… naturelle comme d’habitude, pas coiffée, un peu trop de noir sur ses yeux, des Doc Marteens aux pieds pour éviter les baskets, quand même… un jean noir, un t shirt noir et rulz…

L’entretien se passe intégralement en italien.

– Bonjour ! Venez installez-vous !

*Petite kykoonn s’installe*

La dame lui tend un livre… elle le feuillète vite fait.

– Vous aimez ? Vous en pensez quoi ?

– bah c’est un peu du caca quand même… aucune piste de réflexion, des points de grammaires et de conjugaisons certes, mais ça ne va pas plus loin c’est dommage de filer ça à des gamins qui sont en âge d’aller un peu plus loin dans la réflexion…

– C’est moi l’auteure de ce livre…

– Tout le monde n’est pas parfait…

– Bon *prend le livre et l’ouvre à la page souhaitée* Vous feriez quoi avec cet exercice ?

– Bah je séparerais la classe en deux et je compte les points… les survivants gagnent.

– Et comment vous expliqueriez ce mot « motore di ricerca » ?

– Bah facile… je donne un exemple type Google…

– Parfait ! Bien je vous rappelle pour vous donner la réponse.

L’entretien se termine, dans le couloir, lorsqu’elle repart, la petite kykoonn croise les autres candidats du regard… ils sont tous très bien habillés et une des personnes présentes était dans la même fac qu’elle, sauf que cette personne a continué pour faire prof d’italien…

Elle rentre donc chez elle, sans grande conviction… Et pourtant…Le soir même, la dame rappelle la petite kykoonn pour qu’elle vienne signer son contrat… elle commence lundi après une journée de « formation rapide » (qui ne consiste qu’à regarder une prof faire son cours). Pas d’aide extérieure, elle ne sait pas comment faire…

Premier jour d’école… en tant que prof…

36 yeux sont rivés sur elle… elle qui est de nature timide, elle qui n’aime pas les gens, elle qui a du mal à s’adresser aux gens comme ça…Elle pose son sac, regarde les gamins, ne dit rien… ils se calment naturellement au bout de quelques secondes.

– Bonjour à tous, asseyez-vous… Je suis kykoonn [le prénom a été remplacé, vous comprendrez pourquoi]. Je sais, vous n’avez pas envie d’être ici… et ça tombe bien moi non plus…

*rires dans la salle*

– Sinon, avec moi c’est plutôt simple : si vous apprenez vos cours et que vous êtes attentifs bah vous aurez de bonnes notes.

Les regards étaient surpris… elle ne comprenait pas trop pourquoi mais bon…

Les gamins étaient, finalement, adorables. Beaucoup de bonne volonté, de motivation… et beaucoup de bonnes notes finalement.

Les profs, quant à eux, calculaient le nombre de jour qu’il restait avant les prochaines vacances, s’amusaient à descendre les professeurs stagiaires, et aimaient mettre des notes sur le physique des autres profs, surtout féminines…

J’en reparlerais peut-être dans un autre billet, si ça vous intéresse… mais ceci est une autre histoire 😉

About Kykoonn
Geek refoulée, préfère ses PC aux zumains, aime les licornes et la mirabelle liquide.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.