Merveilleux Petit Pays

Pour ceux qui me connaissent, vous savez à quel point j’ai pu détester la Région Parisienne… Étant hypersensible et anxieuse sociale, la RP était une épreuve quotidienne pour moi… Bus pour atteindre le RER A à Chessy, puis RER A de Chessy à Gare de Lyon pour finir enfin en métro, à Cour Saint-Émilion avec la ligne 14… Et tout ça avec des gens.

Ces gens trop pressés, jamais souriants, qui, dès qu’ils le peuvent se frottent à toi ou te filent des coups etc… Bref, pas la joie. Je passe sur les mecs qui te suivent ou qui tentent de t’interpeller et qui ne te lâchent pas facilement… Et puis, il y a tout le côté quotidien à gérer : les gens crades, les gens bruyants dans ton immeuble, les courses à faire dans la foule, les attentes interminables en caisse etc…

Les seuls côtés positifs que je retiens de cette période c’est le pass Disney (y aller le soir en sortant du taff juste pour aller faire un tour c’était sympa) et le fait d’être sur Paris pour les events type Pas Sage en Seine ou l’Ubuntu Party etc…

En revenant en Lorraine, je savais que tout ça allait être terminé… Et c’était déjà un grand soulagement. Je savais qu’il y aurait du monde, mais ça serait toujours moins pire. Et en effet, c’est moins pire.

Je suis revenue sur Metz dans un premier temps… Les trajets en tchoutchou étaient quand même bruyants, les gens parlent fort et ont envie qu’on entende leur vie… ne me demandez pas pourquoi. Les bus étaient une catastrophe sur Metz… trop de monde à l’heure à laquelle je les prenais et forcément, tous les jeunes qui allaient aux écoles à côté de mon boulot prenaient le même…

Et j’ai filé ma dispo pour atterrir au petit pays. Et, pour l’instant, je n’en suis pas déçue.

Alors, y’a plus de monde dans les tchoutchous et les bus… mais les gens connaissent ce mot : civisme. Pour les courses, les magasins sont fermés bien plus tôt, c’est un coup à prendre, mais les allées sont plus larges et bien qu’il y ait du monde, je le supporte mieux. Et les gens sont bien plus… accueillants. Attention, il y a toujours les gens qui tirent la gueule ou autre hein, mais il y en a moins, simplement.

Pour le boulot au Petit Pays, il n’est pas forcément mieux qu’en France, il est simplement mieux payé, avec impôts prélevés à la source… donc ton salaire c’est ton salaire. Après autre avantage, si tu n’aimes pas ton travail, tu peux en changer assez facilement ici. Et les gens sont humains. Je n’ai pas connu ça avant… Lorsque j’étais sur Paris, j’avais un chef qui me répétait souvent « les intérêts du services doivent passer avant tes intérêts personnels » alors que lui n’hésitait pas à prendre son après midi pour aller à un spectacle de Noël pendant que je me galérais seule… Ici, lorsque ça ne va pas, ils comprennent et adaptent l’emploi du temps… même si c’est juste, même si c’est galère, on ne m’a fait aucune réflexion lorsque j’ai perdu ma Grand-Mère… je n’ai eu que des messages de soutien. Des fois j’arrive à la bourre à cause des tchoutchous aussi… idem, ils comprennent que c’est un élément extérieur et que même si on prévoit de la marge… des fois ça coince.

Pour les bons côtés, il y a certaines choses encore sympas ici :

  • Les jours fériés qui tombent un samedi ou un dimanche sont récupérés.
  • Les salaires suivent la courbe d’inflation.
  • Les tickets resto sont valables pour tout achat, sans limite : ça reste une valeur numéraire.
  • Les zones où les gens vont surtout travailler sont très accessibles en bus.
  • Tu fais ce que tu veux de ton temps de travail, tant que ton boulot est fait.
  • Les horaires sont souvent aménageables.

Et bien entendu l’ambiance reste globalement bonne entre collègues.

Ah oui, point non négligeable, la bouffe. La première fois que j’ai été dans un resto ici j’ai cru que j’allais mourir du bidon tellement que c’est bien servi. Pour ceux qui aiment la viande, il y a des restos qui en servent de la très bonne (bon moi je suis mauvaise juge, j’aime pas ça, mais ça m’empêche pas d’y aller quand même pour accompagner les morfalous :D).

Après oui il y a des retards sur les tchoutchous, des bouchons sur les routes, l’immobilier est assez cher proche frontière et les magasins ferment tôt. Très tôt. Mais je pense que même si je bouge encore, je ne retournerai pas en Région Parisienne, sauf si je n’ai vraiment plus le choix…

Voilà, si vous avez des questions… comme toujours j’suis dispo… et si vous avez des CV je vous dirai où les envoyer 😉

Des bisous

About Kykoonn
Geek refoulée, préfère ses PC aux zumains, aime les licornes et la mirabelle liquide.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.