Les bonnes résolutions

Comme chaque fin d’année, les bonnes résolutions arrivent… arrêter de fumer, moins boire, faire attention aux gens qu’on aime etc… et chaque année on doit supporter les bonnes intentions des gens qui se foutent royalement de toi.

Ça fait des années que je n’ai pas pris de « bonnes résolutions » car chaque année un truc te tombe dessus et l’excuse est toute trouvée pour ne pas s’y tenir. Je préfère depuis vivre en fonction de mes principes de vie. Faire attention aux gens qui comptent pour moi (et ils ne sont pas nombreux) et me foutre des gens qui ne comptent pas ou plus pour moi.

Cette année j’ai perdu une personne qui comptait beaucoup pour moi, une personne que j’allais voir aussi souvent que possible parce que personne n’est éternel. Cette année je n’ai pas acheté de nougats au marché de Noël, je n’ai pas acheté de marrons glacés et je n’ai pas acheté de « ramasse poussière » ni de chocolats pour elle. Cette année je n’irai pas lui souhaiter la bonne année comme je le fais chaque année. Cette année va ma sembler aussi vide que cette fin d’année. Mais cette année je me relèverai comme je l’ai toujours fait.

Si je regarde ce que j’ai accompli en cette année 2016, en faisant abstraction des obstacles, en ne regardant que le positif, je dresse un bilan plutôt positif.

J’ai quitté la fonction publique, environnement malsain pour moi… je me remets lentement de mes dépressions et je reprends ma vie en main, non sans mal, mais j’avance. Toujours trop lentement, mais ça viendra.

J’ai réussi à dire des choses que je n’avais jamais réussi à dire dans mon passé, sur mon passé… c’est peut-être rien pour toi, peut-être que c’est insignifiant, mais j’ai réussi à mettre des mots sur ce que j’ai pu vivre, enfin. Concrétiser ce qui ne l’avait jamais été. Je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou non, je ne sais pas encore comment sera fait l’avenir mais je ne regrette pas de l’avoir fait, il fallait que ce dégueulis de mots sorte enfin de ma bouche.

Je suis vivante. Une année de plus où je respire encore. Ça aussi, c’est peut-être insignifiant pour toi, mais être en vie veut aussi dire qu’on peut faire le choix de vivre ou non, d’avancer ou non, de se relever ou de sombrer. Je choisis de me relever une fois de plus.

J’ai repris confiance en moi… pas encore totalement, pas encore pleinement, mais doucement j’y arrive. Et je m’ouvre aux autres. De plus en plus. Même si je n’arrive pas parler de tout encore, même si on parle de tout et de rien, même si les conversations s’orientent politique, économie ou encore informatique ou cuisine… mais j’arrive à parler à des gens (pas encore IRL, faut pas déconner hein, bien que ça soit moins pire qu’il y a quelques années).

Alors oui, cette année n’était encore pas toute belle, pas toute rose, mais il y a tout de même eu du bon et du chemin de parcouru. Je pense que c’est important de se concentrer sur les belles choses qui restent.

L’année 2017 ne s’annonce pas jolie jolie côté politique, économique ou vie privée… mais les petites choses qui font qu’on avance, font qu’il reste encore un espoir, même s’il est mince il est là.

Et j’espère que cet espoir fera que ton année 2017 sera moins pire que ce qu’elle devrait être.

Je te souhaite donc, cher lecteur, une bonne année 2017, pleine de belles petites choses aussi insignifiantes soient-elles, pleine de réussites et pleine de vie.

Et je te fais des bisous parce que c’est gratuit et que c’est toujours cool les bisous.

About Kykoonn
Geek refoulée, préfère ses PC aux zumains, aime les licornes et la mirabelle liquide.

2 Comments

  1. Bonne année et bisous félins kykoonn 🙂
    Santé ! et pas des pieds :3

    Répondre

Your email address will not be published.